2 plombiers, un donjon et des dragons

 Deux pour le prix d’un ! Vous en avez de la chance ! Aujourd’hui on va ins­pec­ter 2 adap­ta­tions tirées d’un jeu vidéo et d’un jeu de pla­teau. Vous l’aurez sans doute devi­né, je parle bien évi­dem­ment de Super Mario Bros et de Don­jon et Dragons !

Les deux frères Bros reviennent à la charge !

Il ne faut pas oublier que Mario et Lui­gi ne sont pas à leur pre­mier coup d’essai. En 1993, Nin­ten­do a eu la mer­veilleuse idée de créer un film en prise de vue réelle sur nos deux plom­biers. Shi­ge­ru Miya­mo­to, le papa de Mario, était même dans le scé­na­rio, rien n’annonçait le ter­rible fias­co que ce film a subi…

Mais le plus gros pro­blème de ce film est la prise de vue réelle. Bien que des effets spé­ciaux nova­teurs pour l’époque aient été uti­li­sés, les goom­bas du film vous trau­ma­ti­se­ront à jamais… Et le scé­na­rio aus­si est tiré par les che­veux, c’est à se deman­der si Miya­mo­to était vrai­ment pré­sent pour vali­der le scé­na­rio… Ce nanar n’avait même pas rap­por­té assez d’argent pour cou­vrir les frais de pro­duc­tion du film. Cepen­dant il est tout de même consi­dé­ré comme le pre­mier long-métrage tiré d’un jeu vidéo et on peut saluer l’esprit d’initiative de Nin­ten­do (que l’on ne retrouve plus vrai­ment aujourd’hui dans leur créa­tion vidéoludique).

Film d’animation vient nous sauver…

Après cet échec, Nin­ten­do a tiré un trait sur les adap­ta­tions des célèbres plom­biers mous­ta­chus pen­dant plus de 25 ans. C’est alors qu’un beau jour de jan­vier 2018 ils annoncent vou­loir tra­vailler avec Illu­mi­na­tion pour créer un film d’animation ins­pi­ré de l’univers de Mario.

Et nous voi­ci donc en 2023 avec un film Super Mario Bros colo­ré, et ani­mé par Illu­mi­na­tion Paris ! Qui avait déjà été accla­mé par les cri­tiques pour Moi moche et Méchant et ses déri­vés. Le dou­blage n’est pas en reste avec une VF de qua­li­té, et la voix Mario de Pierre Tes­sier que le monde nous envie pour sa fidé­li­té avec tout l’esprit du personnage.

Alors est-ce que c’est un bon film ? Oui, même si de nom­breuses per­sonnes vous diront que ce film n’est pas révo­lu­tion­naire, que le scé­na­rio est vu et revu… celui-ci a au moins le mérite de tenir la route. Les nom­breuses réfé­rences à l’univers de Mario Bros se dis­til­lent tout au long du film avec une aisance que cer­tains devraient en prendre exemple. Le film est rapide, très rapide. En 1h32 on ne s’ennuie pas car il n’y a pas le temps pour cela. Cer­taines blagues sont drôles et bien que ce soit un film pour enfants celui-ci ne tombe pas dans le cringe. Par contre, Il fau­dra sim­ple­ment expli­quer au pro­duc­teur que mettre des musiques des années 80 comme « Take on me » ne rend pas for­cé­ment une scène « cool ».

Pour quelqu’un qui ne connait pas l’univers de Mario, ce film est clas­sique, sans vrai­ment de sur­prise. En revanche pour quelqu’un qui le connait, ce film devient tout de suite inté­res­sant. On se sur­prend à recon­naitre les musiques de jeux qui ont ber­cé notre enfance, de recon­naitre des per­son­nages de la série. Mais il faut alors se poser la ques­tion : qu’est-ce qu’une bonne adaptation ?

Un jeu de rôle ?

C’est pour ça que sur un coup de tête, je suis par­ti voir Don­jons & Dra­gons : l’Honneur des voleurs sans aucune connais­sance de l’univers. Les 3 pre­miers films ont quand même eu leur épi­sode hors-série sur la chaîne du joueur du gre­nier, peut-être que le 4ème est bien ?

La cou­leur du film est annon­cée dès le début. Nous sommes là pour rire, avec 5 blagues à la minute pour nous conter l’histoire du héros prin­ci­pal (peut-être un record ?). Bref une fois l’intrigue posée, on se retrouve alors dans une quête avec nos 4 héros, cha­cun ayant des classes dif­fé­rentes. Nous avons un barde, une guer­rière, un mage et une drui­desse. Au début nos pro­ta­go­nistes sont à la recherche d’un objet leur per­met­tant de résoudre le scé­na­rio du film (no spoil ici).

Cela leur per­met d’explorer le vaste monde de don­jons & dra­gons, et ça marche plu­tôt bien. Le film est beau et on se laisse faci­le­ment por­ter par le scé­na­rio. L’humour qui fai­sait peur au début est fina­le­ment sym­pa­thique et n’est pas trop forcé.

Cela com­men­çait si bien …

En revanche les per­son­nages sont cari­ca­tu­raux comme jamais. Le per­son­nage prin­ci­pal est un inca­pable mais il sait don­ner des ordres donc il est utile. La guer­rière est « badass » donc elle se bat tout le temps mais pos­sède un cœur très tendre. Le mage est un jeune demi-elfe pas sûr de lui, qui va, bien enten­du, à la fin du film réus­sir à faire quelque chose qu’il pen­sait impos­sible et qui par la même occa­sion va essayer de sor­tir avec la drui­desse du groupe. La drui­desse qui n’en a rien à faire des autres et qui est seule­ment là pour sau­ver sa patrie…

Une bande qui est un peu lourde si comme moi vous détes­tez les retour­ne­ments de situa­tion qui se sentent à une dis­tance terre-lune. Vers la fin, le scé­na­rio se retrouve sur une auto­route en ligne droite, on sait ce qu’il va se pas­ser et les choix scé­na­ris­tiques sont un peu gâchés car ils auraient pu être beau­coup plus com­plexes. Le film n’est pas mau­vais mais il n’est pas réus­si pour autant, il faut le prendre comme une par­tie de jeux de rôle entre amis. Il fau­dra alors être adepte de ce genre de jeux pour l’apprécier.

En conclu­sion, les adap­ta­tions et le ciné­ma ont une rela­tion plu­tôt com­plexe ! Peut-être qu’il vaut mieux connaître l’univers du film pour l’apprécier à son plein poten­tiel. Je trouve dom­mage que le film don­jons & dra­gons soit si fade vers la fin, que Mario soit si clas­sique. Même si dans les deux cas j’ai pas­sé un bon moment (un peu meilleur sur Mario quand même). N’hésitez pas à don­ner votre avis sur les films d’adaptation dans l’espace com­men­taire, qui sait, peut-être que vous nous ferez décou­vrir une bonne adaptation !

Alexandre

465 Views

1 Comment

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *