Les rézeaux zoziaux et l’INZA

Ima­zi­nez un monde paral­lèle où la com­mu­ni­ca­tion est inz­tan­ta­née, zans limite de dis­tance à l’échelle du globe tout entier. Quel monde mer­veilleux ze zerait ! À moins que ze zoit une cataz­trophe ? Z’est ze que nous zal­lons voir de ze pas !

Le mas­cu­lin est employé par défaut pour faire office de neutre.

Bon main­te­nant que j’ai pu atti­rer la géné­ra­tion Z avec mon zozo­te­ment extrê­me­ment convain­cant, je vais reprendre une dic­tion plus ortho­doxe, parce qu’il ne faut pas décon­ner, on est sérieux ici !

Notre très cher ami et confrère Alex de la rédac’ a choi­si pour son PPH l’étude de l’utilisation et de l’influence des réseaux sociaux sur la socié­té, ou plus loca­le­ment à l’INSA, comme on est à l’INSA et que rien ne sort jamais de l’INSA (v’là la secte …). Les don­nées récol­tées via son ques­tion­naire nous donnent une fresque vache­ment chouette de com­ment les insa­liens uti­lisent les réseaux sociaux, pour­quoi, à quelle heure, sous quelle tem­pé­ra­ture, dans quelle dimen­sion … Si si ! À l’Insatiable on est plus per­for­mant que la NSA lorsqu’il s’agit de récol­ter des don­nées sur les réseaux sociaux AKA les nou­veaux concur­rents des médias tra­di­tion­nels dont nous fai­sons modes­te­ment par­tie avec notre papier fin rin­gard, notre encre trop noire et nos écri­tures minus­cules. J’espère que vous vous ren­dez compte de l’effort d’impartialité que ça nous demande à moi, à Alex, à Ayman et à Arthur d’écrire un article sur les réseaux sociaux alors même que nous sommes des intré­pides défen­seurs de la presse papier !

Que pensent les sondés ?

Je com­mence sinon on va m’accuser de tour­ner autour du pot … Pre­mier résul­tat extrê­me­ment inté­res­sant, la consom­ma­tion des réseaux sociaux. Voi­là que +50 % des insa­liens passent plus d’une heure par jour sur les réseaux sociaux. Si je retranche les 8 heures de som­meil, les 8 heures de cours les heures pour man­ger, le tra­vail per­so, que j’ajoute un peu de sel et que je fais reve­nir le tout, ça nous fait une four­chette mini­male de 20 à 50 % de notre temps libre (esti­mé donc entre 5 et 2 heures) pas­sé uni­que­ment sur les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux sont lar­ge­ment uti­li­sés pour se tenir au cou­rant de l’actualité et, sans sur­prise, les sources d’informations sont majo­ri­tai­re­ment des influen­ceurs à la Hugo­Dé­crypte. Les jus­ti­fi­ca­tions avan­cées sont la conci­sion de l’information (flemme ou bien opti­mi­sa­tion?), leur acces­si­bi­li­té à tous (les jour­naux ces pédants …). Belle sur­prise notable, 40 % des son­dés uti­lisent les médias alter­na­tifs pour s’informer, invo­quant l’indépendance aux grandes for­tunes et l’accès à une infor­ma­tion moins biai­sée, des sujets plus inté­res­sants et plus en phase avec les ques­tion­ne­ments sociaux actuels. 

Concer­nant l’influence des médias sur l’insalien désor­mais, je remarque qu’il y a tout de même 18 % de Giga Chad qui pensent pou­voir y échap­per. Mou­ha­ha­ha que croyez-vous ? Vous ÊTES MANIPULÉS ! À part ça, la plu­part pensent être influen­cés sur leur avis poli­tique, leurs achats, leur habille­ment, leur ali­men­ta­tion et leur hygiène de vie. #Ilfaut­brû­ler­la­pub. Par contre il ne faut pas deman­der à l’ingénieur d’être poli­ti­sé, seuls 20 % uti­lisent les RS comme un moyen de mili­ter pour les causes fémi­nistes, envi­ron­ne­men­tales, poli­tiques, sociales … Mili­ter c’est se confron­ter à l’indifférence des autres, aux avis contra­dic­toires voire bles­sants. Ce n’est pas chose aisée et je féli­cite les 20 % de courageux.

Avan­tages ? Inconvénients ?

Cette par­tie est tou­jours tirée du son­dage et je m’en vais vous résu­mer les opi­nions prin­ci­pales sur les avan­tages et incon­vé­nients des RS. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce bilan est très nuan­cé. Si je devais don­ner mon avis, je dirais même que les incon­vé­nients dépassent en poids et en nombre les avan­tages qu’apportent les RS.

Com­men­çons par les avan­tages. Sont cités la puis­sance de la com­mu­ni­ca­tion sans fron­tière et le main­tien du lien social, l’apprentissage et la décou­verte de nou­veaux conte­nus cultu­rels et d’informations, un conte­nu varié et l’accès à une mul­ti­tude d’opinions dif­fé­rentes, le par­tage de conte­nu artis­tique per­son­nel. Quelque chose de très sur­pre­nant aus­si : plu­sieurs per­sonnes avaient mis « faire pas­ser le temps » comme un avan­tage des réseaux sociaux. Moi qui suis constam­ment à la recherche de temps et qui trouve que c’est la den­rée la plus pré­cieuse en notre pos­ses­sion, sur­tout à 20 ans, cela m’a rap­pe­lé les dif­fé­rences qui peuvent exis­ter entres les indi­vi­dus et c’est une excel­lente chose. 

Bon pas­sons aux incon­vé­nients. Encore une fois, je m’abreuve ici direc­te­ment à la source et je ne fais que décal­quer ce qui a été dit dans le son­dage. Loin devant tout le reste, les RS sont LE trou noir tem­po­rel. Monstre dévo­rant le temps grâce à de savants ruban de Möbius de vidéos, pho­tos, posts … L’addiction est aus­si sou­vent énon­cée, en paral­lèle avec les dis­trac­tions voire car­ré­ment l’abrutissement énon­cé par cer­tains son­dés. Quelques savants énoncent les dif­fé­rents biais psy­cho­lo­giques exploi­tés par les algo­rithmes mais je laisse à Ayman le plai­sir de vous détailler tout cela dans l’article qui suit. Je n’oublierai cer­tai­ne­ment la tra­gique dimen­sion hai­neuse ain­si que le har­cè­le­ment, tous deux trop pré­sents sur les RS. Enfin nous avons les fake news et la dés­in­for­ma­tion, le vie plas­tique du paraître, allant de pair avec la créa­tion de com­plexes sur son phy­sique ou sa vie nulle d’étudiant sur un cam­pus sovié­tique à révi­ser de l’électromag …

La démo­cra­tie technique

Fina­le­ment les RS illus­trent à leur manière l’éternelle absence de débat et de dis­cus­sion glo­bale autour des tech­no­lo­gies. Ils nous sont acces­sibles direc­te­ment et ont un impact énorme, par­fois toxique qui n’est un secret pour per­sonne. Un pro­grès tech­no­lo­gique comme les RS n’est abso­lu­ment pas neutre. Pour­tant, son exis­tence et son auto­ri­sa­tion n’est pas sou­mise au débat. Le phi­lo­sophe moderne Éric Sadin, grand cri­tique de la tech­nique et du capi­ta­lisme consu­mé­riste pro­pose de sou­mettre la tech­nique au joug de la démo­cra­tie. Je sais, je sais … La démo­cra­tie c’est chiaaant et looooong mais l’idée me sem­blait très inté­res­sante. Concrè­te­ment cela revien­drait à réa­li­ser des réfé­ren­dums pour deman­der l’avis de tous sur l’introduction de telle ou telle tech­no­lo­gie sur le mar­ché ou créer des com­mis­sions citoyennes tirées au sort qui devront déci­der au nom de tous si la socié­té accepte cette nou­velle technologie.

 Simon et Alexandre pour le sondage 

487 Views

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *