L’ins’AMAP, ou l’invasion de la MDE par des légumes engagés en farandole

Pour­quoi, pour quoi, qui, quand, quoi et com­ment ? Vous allez tout savoir, même vous, là-bas, les deux au fond, qui ne vous êtes jamais posé aucune de ces questions.

Ins’Hammac ?

Non, non. C’est pas ça. L’ins’amap, c’est une branche d’Objectif 21 (et même plu­tôt de ALTE²S main­te­nant !). Mais comme son nom l’indique, c’est aus­si une AMAP : une Asso­cia­tion pour le Main­tien d’une Agri­cul­ture Paysanne.
Je ne vais pas vous rap­pe­ler que ce n’est pas bien d’utiliser des pes­ti­cides, que la pla­nète en a marre, qu’il faut consom­mer local et de sai­son, nor­ma­le­ment j’espère que vous savez tout ça. Bon.

Et les AMAP, dans tout ça ?

Dans tout ça, les AMAP sont là pour pro­mou­voir le modèle de l’agriculture pay­sanne à échelle humaine. Et com­ment elles font ça ? En allant à contre-cou­rant, comme des petits sau­mons. Là où le monde nous dit de consom­mer plus et plus vite, les AMAP prônent la régu­la­ri­té, l’en­ga­ge­ment, la soli­da­ri­té, la liber­té qui vient avec l’in­ter­dé­pen­dance plu­tôt qu’a­vec l’indépendance.

Concrè­te­ment, les pay­sans et pay­sannes ont besoin de pou­voir pré­voir leur pro­duc­tion et d’avoir l’assurance d’un reve­nu régu­lier. Et donc de savoir que leurs pro­duits seront ache­tés – et man­gés, tant qu’on y est. Ils et elles s’engagent, chaque semaine, à livrer à leurs amapien·nes. Les amapien·nes, de leur côté, payent à l’avance et s’engagent à venir cher­cher, chaque semaine, leur panier de légumes, de fruits, de pain, ou d’autres super pro­duits frais. Logique, non ?

On mange donc local, de sai­son, et on ren­contre les producteur·ice·s. On apprend à affron­ter les courges, les ruta­ba­ga, on découvre que les cour­gettes ne poussent pas en hiver, et qu’on peut faire vrai­ment beau­coup de choses avec des poi­reaux (et même avec la par­tie verte !). On se fait des bonnes grosses tar­tines de beurre salé sur du pain bio au levain — avec des radis, je conseille !

INS’AMAP

269 Views

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *