Un grillon dans nos coeurs

En juin der­nier, en fai­sant fort peu de bruit, un grand drame se pro­duit au cœur même du cam­pusde l’INSA. Le « chan­ge­ment » et le « pro­grès » frap­pa le res­tau­rant Le Grillon. Grand ama­teur dece der­nier depuis que je suis arri­vé à l’INSA, je me devais lui rendre hom­mage avec le plai­doyer­sui­vant, parce que je suis un sale réac­tion­naire triste et fâché *bruits de larmes et de désespoir*.

Mais qu’est-ce que le Grillon ?

Pour les chan­ceux arri­vants à l’INSA cette année et n’ayant aucune idée de la tra­gé­die ayant eu lieu *regard triste et envieux*, feu Le Grillon était un des res­tau­rants nour­ris­sant chaque midi, insa­liens et insaliennes.
Il avait la par­ti­cu­la­ri­té de pro­po­ser d’exquises pommes de terre aus­si fré­quem­ment que pos­sible en plus des entrées et des­serts habi­tuels. Plus qu’un res­tau­rant, c’était un com­pa­gnon du midi, que nous retrou­vions joyeu­se­ment seul ou en bande, affa­mé et avec la cer­ti­tude d’y man­ger bien et d’y pas­ser un agréable moment.

Le Grillon rem­pla­cé … mais par quoi ?

Mal­heu­reu­se­ment, les auto­ri­tés com­pé­tentes de l’INSA ont déci­dé d’essayer un nou­veau modèle de res­tau­ra­tion (je n’avais pour­tant jamais enten­du qui que ce soit s’en plaindre ?) Une période de test a été ouverte jusqu’au 30 sep­tembre où Le Grillon sera momen­ta­né­ment rem­pla­cé par l’IN’Snack qui, en plus d’avoir un jeu de mot nul pour patro­nyme, pro­pose des for­mules ou des pro­duits à l’unité comme dans une bou­lan­ge­rie typique.

Pour avoir tes­té on y pro­pose glo­ba­le­ment moins et pour plus cher. Sans pou­voir détailler trop lon­gue­ment, le prix de la for­mule la moins chère reste plus éle­vé qu’un repas prit à l’unité habi­tuel­le­ment (en tout cas avant les vacances). Si on veut pour moins cher, il faut choi­sir ses pro­duits sépa­ré­ment et donc accep­ter d’avoir moins à se mettre sous la dent. Avec cela, la quan­ti­té de déchets pro­duite par un repas devient mons­trueuse. Tout y est jetable, les embal­lages plas­tiques per­met­tant aux pro­duits d’être empor­té par des étu­diants pres­sés, les cou­verts et les assiettes également.

On pour­rait objec­ter que ce nou­veau mode de res­tau­ra­tion rem­place un grillon où on man­geait trop peu équi­li­bré, trop gras et salé. Certes, la fri­ture était son mode de cuis­son favo­ri pour les pommes de terre mais accom­pa­gné de cru­di­tés, d’un fruit, de légumes cuits et de por­tions pro­téiques, le repas était plu­tôt équilibré.

Reste le pro­blème des sauces évi­dem­ment jamais très bonnes pour la san­té sur le long terme mais réjouis­sons-nous de vivre dans un pays où il est pos­sible d’être libre de faire n’importe quoi de son corps !
Soit dit en pas­sant, l’IN’Snack pro­pose chaque jour à la vente une quan­ti­té affo­lante de pâtis­se­ries, muf­fins et autres cookies qui sont d’autant de ten­ta­tions sucrées et peu saines pour nous autres pauvres mortels.

Un bilan dans le rouge et une déci­sion uni­la­té­rale

En bref moins de nour­ri­ture pour plus cher, une pro­duc­tion accrue de déchets et des des­serts fort peu sains, ce « chan­ge­ment » ne semble pas rece­ler le moindre avan­tage, sur­tout lorsque l’option Pré­vert existe déjà pour les pres­sés ou les gens pré­fé­rant déjeu­ner chez eux seuls, plon­gés dans le noir et mau­gréant sur la vie.

Encore un pro­blème ! Cette déci­sion de l’INSA ne semble pas du tout avoir deman­dé l’avis des étu­diants ou du per­son­nel y déjeu­nant quo­ti­dien­ne­ment et qui sont les prin­ci­paux concer­nés. Un employé de l’ancien Grillon n’avait pas l’air content non plus de ce chan­ge­ment et m’a même recom­man­dé d’aller me plaindre à ceux ayant orches­tré cette sombre machi­na­tion. Ce que j’ai natu­rel­le­ment fait en envoyant un mail à restaurants@insa-lyon.fr.
J’encourage les quelques déçus comme moi à faire de même pour essayer de redon­ner au Grillon sa flamme d’antan.

” Parce qu’action rime avec Révo­lu­tion et Révo­lu­tion avec Grillon. ”

Gas­tro­no­mi­que­ment

Simon

67 Views

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *